Reliant les avenues Adolphe Buyl et Franklin Roosevelt, l'avenue Jeanne est partagée entre les territoires d'Ixelles et de Bruxelles. Sur ce dernier, elle croise l'avenue des Courses et ne compte que le no 35 et une petite portion du no 33. Créée à l'initiative de propriétaires privés pour valoriser leur terrain, l'avenue est officiellement intégrée à la voirie d'Ixelles par arrêté royal du 14.09.1892. Elle est baptisée d'après le prénom de l'une des propriétaires. L'artère est bordée de cerisiers du Japon.

Longeant sur son côté pair une partie du campus de l'Université libre de Bruxelles, l'avenue est bâtie, côté impair, d'immeubles à appartements : le no 33 de 1948 (architecte Jean-Florian Collin) et le no 35 de 1938-1940 (architecte Malcorps). Ce dernier, situé à l'angle de l'avenue des Courses, remplace la maison-atelier du peintre Fernand Khnopff (1858-1921). Dessinée en 1900 par l'architecte Édouard Pelseneer suivant la conception de l'artiste, cette dernière constituait l'un des premiers exemples belges d'architecture marquée par la Sécession viennoise. Véritable temple dédié au Moi de l'artiste et écrin de son œuvre, elle stigmatisait les aspirations symbolistes de Fernand Khnopff et scénographiait ses rituels. À la mort du peintre, la maison est louée et légèrement transformée sur les ordres de son frère cadet, Georges Khnopff. Elle est amputée par la construction du no 34 avenue Franklin Roosevelt (voir ce no), commanditée par l'un des héritiers Khnopff, pour être finalement détruite en 1938-1940.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 33 : 58637 (1948) ; 35 : 9666 (1900), 53148 (1938-1940).
ACI/TP Historique des rues (1925).

Ouvrages
BIERME, M., Les artistes de la pensée et du sentiment, Éditions de la Belgique artistique et littéraire, Bruxelles, 1911, pp. 29-38.
DRAGUET, M., Khnopff ou l'ambigu poétique, Snoek-Ducaju & zoon, Crédit Communal, Gent, 1995, pp. 337-348, 419.
MOUTURY, S., CORDEIRO, P., HEYMANS, V., Les quartiers Franklin Roosevelt et Vert Chasseur, Cellule du Patrimoine historique, Ville de Bruxelles, Bruxelles, 1998, s.p.

Périodiques
LAILLET, H., « The home of an Artist : M. Fernand Khnopff's Villa at Brussels », The Studio, LVII, 1912, pp. 201-206.