Artère en cul-de-sac débouchant sur la rue Marconi, la rue du Filleul est à l’origine une impasse, créée au XIXe siècle (impasse Claeys), qui donnait accès aux logements ouvriers de la Cité Tyckaert (à hauteur de l’actuel côté pair de la ruelle). Celle-ci fut expropriée et assainie en vertu d’un arrêté royal pris le 06.04.1910.

La rue fut intégrée, au début du XXe siècle, dans le Plan général d’alignement et d’expropriation par zones du quartier Berkendael, proposé et initié par le banquier Georges Brugmann et couvrant un vaste territoire s’étendant entre la chaussée d’Alsemberg, la chaussée de Waterloo et la rue Vanderkindere (arrêté royal du 12.07.1902). Le plan de la partie forestoise de la zone concernée, à l’ouest de l’avenue Brugmann, fut réalisé par l’ingénieur Désiré Van Ouwenhuysen (1899).

Côté impair, la rue du Filleul conserve une série de modestes maisons ouvrières de style éclectique, dont les plus anciennes ont été construites en 1897 à l’initiative de Sébastien Pauwels. Parmi les mieux conservées, citons le n°1 à l’angle de la rue Marconi (n°25) et le n°3. Le n°15, construit en 1904 pour le menuisier-entrepreneur J. B. Christianne, est également bien conservé et témoigne de cette typologie particulière de petite maison ouvrière autrefois liée à l’activité industrielle qui caractérisait ce secteur du quartier Berkendael.


Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACF/TP dossier 12 (Quartier Brugmann).
ACF/Urb. 1 et 3: 1247 (1897); 1: 8444 (1925); 15: 3620 (1904).

Ouvrages
DEL MARMOL, B., L’avenue Molière et le quartier Berkendael, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2002 (Bruxelles, Ville, d’Art et d’Histoire, 33).
VERNIERS, L., Histoire de Forest Lez Bruxelles, Bruxelles, 1949.