Courte rue rectiligne entre l'av. de la Chasse et l'av. du Onze Novembre.

Tracée à la fin du XIXe s. sur la partie S. de l'anc. Zavelstraet qui reliait l'égl. Ste-Gertrude à la Kapellestraet (voir r. Général Henry). Jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, elle faisait partie de la r. des Bleuets (voir r. Colonel Van Gele) dont l'alignement date de 1867. Elle doit son nom act. au général Wangermée (1855-1924), fondateur d'Élisabethville et vice-gouverneur du Congo belge. Bordée d'immeubles de style éclectique du début du XXs. dont la plupart à façades en briques polychromes de deux ou trois niveaux et deux à quatre travées ; parfois percées de baies sous poutrelle métallique en I.

Parmi les bâtiments les plus représentatifs, les nos 15 (1908), 17-19 (1907), 20, 21-23 (1910) et 22. Aux nos 2 et 4, ensemble de deux maisons construites sur un schéma symétrique et qui pourraient dater de 1908. Au bout de la rue, des immeubles construits entre 1920 et 1950, souvent de trois niveaux, tels les nos 33 (1931, arch. Maurice D'HOND), 34 (1927, arch. Jean FINNÉ), 40 (1940, arch. Maurice D'HOND), de tendance moderniste : façades en briques jaunes sur niveau inférieur recouvert d'un parement de céramique bleue, de trois niveaux et deux travées, la principale garnie d'un oriel aux étages, la travée d'accès percée de deux oculi.


Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AR 06.06.1867
S. Urb. Plans 1898, 1906, 1926
ACEtt/TP 3332 (1907), 368 (1908), 1755 (1910), 638 (1927), 8904 (1931), 3765 (1940).