Typologie(s)

rez-de-chaussée commercial
maison unifamiliale ou de rapport (indéterminé)

Intervenant(s)

Gustave STRAUVENarchitecte1904

Styles

Art nouveau
Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Etterbeek (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 15402
voir plus

Description

Maison d'angle construite d'après une demande de permis de bâtir de 1904 sur les plans de l'arch. Gustave STRAUVEN.

Soubassement en pierre bleue et façade de briques rouges, rythmée de façon horizontale par une série de bandes en briques blanches. Quatre niveaux et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales. R.d.ch. commercial percé d'une vitrine rect. dans un encadrement en pierre bleue au centre de deux portes rect. dont celle de g. occupe le pan coupéPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment. sous une marquiseAuvent métallique vitré. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Porte-fenêtre munie d'une barre d'appuiPetit garde-corps de faible hauteur et non saillant, compris dans l’embrasure d’une fenêtre. et baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. surbaissées éclairant les 2e et 3e niveaux ; baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. g. à encadrement en léger ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. en forme d'arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. outrepassé. Dern. niveau percé de quatre baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. surbaissées sous une corniche en bois soutenue par des consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. effilées et concaves. Toit en terrasse précédé d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. inséré entre deux murets de briques en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. par rapport à la façade.

Sources

Archives
ACEtt./TP 16559 (1904).

Ouvrages
BORSI, F., WIESER, H., Bruxelles capitale de l'Art Nouveau, trad. fr. J.-M. Van der Meerschen, Mark Vokaer éd., Bruxelles, 1992 (Collection Europe 1900), p. 158, fig. 309.

Arbres remarquables à proximité