La rue de l’Avant-Port est une petite artère qui relie diagonalement le quai Léon Monnoyer au carrefour formé par les rue et rampe du Lion.


Attribuée en 1938 à l’actuelle rue Général Biebuyck, sur la rive ouest du canal, la dénomination de rue de l’Avant-Port fut finalement octroyée à l’artère actuelle par arrêté du Collège de la Ville de Bruxelles du 09.04.1940, en même temps que furent baptisées les rue et rampe du Lion. La dénomination fait référence à l’avant-port de Bruxelles, aménagé en aval du pont Van Praet. Plus large, le canal forme à cet endroit un terminus pour les navires de mer. Prévu dès la fin du XIXe siècle, l’aménagement de l’avant-port ne fut possible qu’après l’annexion de la zone par Bruxelles, au détriment de
Laeken, Neder-Over-Heembeek, Haren, Schaerbeek et Evere. Son plan général fut approuvé en 1927 et les travaux s’étendirent sur une dizaine d’années.

Comme l’extrémité courbe de la rampe du Lion et la rue du même nom, dont l’implantation fut modifiée par la suite, le tracé de la rue de l’Avant-Port figure sur
le plan de 1927, dressé par la Société anonyme du Canal et des Installations maritimes de Bruxelles. Aménagée vers 1934, elle donne un débouché vers l’avenue de Vilvorde au quai Léon Monnoyer, via un carrefour enjambant la Senne, voûtée.

Au nord de la rue (no2), se trouve la capitainerie du port, logée depuis les années 1970 dans un immeuble à façades en modules de béton. Au sud s’étaient implantés, vers 1908, les Moulins Ricquier, devenus les Grands Moulins de Bruxelles vers 1927. Ils ont laissé la place à l’Incinérateur de Bruxelles Nord, conçu en 1977 et entré en fonction en 1985 (voir quai Léon Monnoyer).

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 25–37, cote 25, no30 (09.04.1940).
AVB/TP 61580 (1927).

Ouvrages
VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, p. 1871.