Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
ascenseur historique

Intervenant(s)

Styles

Beaux-Arts

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)
  • Inventaire des ascenseurs historiques (Homegrade - DPC)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37637
voir plus

Description

Immeuble de rapport de style Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte., conçu en 1911 par l’architecte Richard Neybergh pour un certain Jean Thys. Il fut primé au concours de façades organisé par la Commune pour les années 1911-1912. Les mêmes commanditaire et architecte sont à l’origine des immeubles voisins (voir nos211-213, 215, 217-221, 229 et 233).

Il se situe au sein d’une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles de même typologie, dus au même architecte, allant du no211-213 au no233.

Élévation symétrique de six niveaux, le deuxième en entresol, et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., l’axiale d’entrée, plus étroite. Rez-de-chaussée à pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. de pierre bleue; deux devantures modifiées dans les années 1960. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. de bois continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. en gorge, surmonté d’un balcon. Étages en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche et pierre blanche. À l’entresol, fenêtres latérales à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. portant les consoles d’un bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. de plan chantournéUn élément est dit chantourné lorsque sa forme alterne courbe et contre-courbe. de trois niveaux. Les bow-window intègrent des balconnets cintrés et portent une terrasse saillante à balustrade. Façade rythmée par des archivoltesMouluration disposée sur le front de l’arc. Le corps de moulures qui compose l’archivolte est de faible ampleur, moins complexe que celui de la corniche. et autres cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. continus. Agrafes en coquilleOrnement symétrique figurant une coquille Saint-Jacques ou un coquillage s’en rapprochant.. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. Corniche conservée. Porte métallique vitrée plus récente, Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Immeuble s’étendant sur une grande profondeur, abritant deux appartements symétriques par étage, autour d’une cour intérieure et dotés d’une «cour suspendue» à l’arrière. L'immeuble est équipé d'un ascenseur de marque Stigler.

Sources

Archives
AVB/IP II 684 (1903-1915).
AVB/TP Laeken 6280 (1911), 73033 (1961), 80743 (1969).