L’avenue des Athlètes relie l’avenue Impératrice Charlotte à l’extrémité de l’avenue du Championnat.

L’artère a été tracée en vue de l’Exposition universelle et internationale de Bruxelles 1935, dont le plan général fut dressé par les ingénieurs P. Gillet et Lefèvre, en collaboration avec l’architecte en chef Joseph Van Neck. L’artère fut baptisée par arrêté du Collège de la Ville de Bruxelles du 02.09.1930. Son nom renvoie au sport, comme d’autres rues proches du stade Roi Baudouin (voir avenue de Marathon no119b-135c).

À l’époque, l’artère se prolongeait jusqu’à l’avenue de Bouchout. Dans sa partie nord, elle longeait à l’ouest l’arrière du stade et à l’est l’aire de terminus des tramways passant en tranchée sous les avenues du Gros Tilleul et de Bouchout. Rebaptisée avenue du Folklore le temps de l’Expo 58, elle est privée de sa partie sud au profit de la section de la Belgique Joyeuse, à laquelle elle donnait accès. Après l’événement, celle-ci est remplacée par le Meli Park, qui cède lui-même la place à Bruparck en 1988. Ce complexe de loisirs comprend notamment les cinémas Kinepolis, auxquels mène aujourd’hui l’avenue. Quant au terminus des trams, il a cédé la place à la s
tation de métro Heysel, inaugurée en 1985 en tant que terminus nord de la ligne 1A. La station est agrandie en 1998 lors du prolongement de la ligne jusqu’à la station Roi Baudouin. Cette même année est inaugurée l’œuvre de Jean-François Octave, ornant les murs intérieurs de la station et qui retrace l'histoire du site du Heysel. En contrebas de la station se trouve le terminus du tram.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 91748 (1987), 94073 (1987).

Ouvrages
Le livre d’or de l’Exposition universelle et internationale Bruxelles 1935, Comité exécutif de l’exposition, Bruxelles.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, pp. 536-537.

Sites internet
www.bruciel.brussels