L’avenue Émile Van Ermengem relie l’avenue Stiénon, sur le territoire de Bruxelles, à l’avenue Vincent Vandermaelen, sur Jette. Elle croise sur son parcours les avenues Albert Brachet, Thiriar et Maurice Dekeyser. Ses nos10 à 76 et 1 à 77 se situent sur le territoire de la Ville.

Comme les autres rues du quartier compris entre les avenues Houba de Strooper, Rommelaere, Jean Palfyn et la frontière avec Jette, l’artère est prévue dès 1928 par l’ingénieur-architecte communal Pierre Gillet et percée en vertu de l’arrêté royal du 15.04.1931. Elle est baptisée par arrêté du Collège de la Ville de Bruxelles du 15.01.1935. À l’instar d’autres artères proches de l’hôpital Brugmann, sa dénomination rend hommage à un médecin, Émile Van Ermengem (1851-1932), qui fut notamment secrétaire de l’Académie de Médecine.

Dotée de zones de recul à usage de jardinets, l’avenue se bâtit essentiellement dans les années 1950 et 1960, de maisons de type bel-étage et d’immeubles à appartements modernistes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 20-24, cote 24, no8 (
15.01.1935).
AVB/PP 3503 (1931).

Ouvrages
VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, p. 790.