Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

La rampe du Lion est une artère située dans le prolongement de l’avenue Zénobe Gramme, sur Schaerbeek, qui enjambe les voies de chemin de fer de la gare de Schaerbeek et l’avenue de Vilvorde, via le pont Albert, avant de décrire une courbe vers le nord-est pour rejoindre le carrefour des rues de l’Avant-Port et du Lion.

Avant l’annexion de la rive droite du canal de Willebroeck et de la gare de formation par la Ville de Bruxelles en 1921, l’artère se situait sur le territoire de Schaerbeek, où elle fut aménagée, sur un premier pont, au début du
XXe siècle, en même temps que le premier tronçon de l’avenue Zénobe Gramme. C’est en 1925 que le pont originel a vu son tablier remplacé par l’actuelle structure à arches de béton (voir notice). L’extrémité courbe de la rampe, surmontant un tronçon voûté de la Senne, a quant à elle été aménagée vers 1934, suivant le projet dressé en 1927 par la Société anonyme du Canal et des Installations maritimes pour l’avant-port de Bruxelles. De cette courbe part une petite rampe conçue en 1985, qui mène directement à une des entrées de l’Incinérateur de Bruxelles Nord, mis en service cette année-là (voir quai Léon Monnoyer).

Comme la rue du même nom et la rue de l’Avant-Port, la rampe du Lion a été baptisée par arrêté du Collège de la Ville de Bruxelles du 09.04.1940. Notons qu’il existait jadis plus au sud, sur Schaerbeek, une rue du Lion, qui prit le nom de rue Anatole France en 1924.

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 25–37, cote 25, no30 (09.04.1940).
AVB/TP 61580 (1927), 89638 (1985).

Ouvrages
VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.